CAMPAGNE DES PRODIGY - JEU DE ROLES DREAMLAND
 
AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Quête personnelle - Sur la route de l'Unagi.

Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2
AuteurMessage
Benett
Magique Panda
avatar

Messages : 80
Date d'inscription : 22/04/2014

Dream on
essence de vie: 20.000
points d'entraînement:
800/1000  (800/1000)

MessageSujet: Re: Quête personnelle - Sur la route de l'Unagi.    Lun 10 Oct - 11:47

Benett s’assis à la table de la cuisine, tirant sur sa pipe tout en contemplant le château gonflable qui se dressait fièrement à l’angle.
-Tout a commencé dans ma cabine du Segojan. Un petit bout de papier est « apparu » au matin, m’indiquant d’aller retrouver le seigneur Sardaukar, au royaume des pilleurs rouges, ou un truc comme ça…
Benett lui raconta tout son voyage, le chemin prescrit par Prima Song, Kazinopolis, et la merde dans laquelle ils se trouvaient maintenant, Lipo Lipo et lui.
-Donc, si tu connais un moyen de nous faire sortir de la ville, je suis preneur. Par ailleurs, si tu sais comment aller à Epulmia, voir directement à Oursefort, ça serait formidable !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
El Majico
EDLM DANS TA FACE !
avatar

Messages : 808
Date d'inscription : 21/03/2014

Dream on
essence de vie: 4.000.000
points d'entraînement:
10000/10000  (10000/10000)

MessageSujet: Re: Quête personnelle - Sur la route de l'Unagi.    Lun 24 Oct - 20:01

- Ouais, je peux faire en sorte de te faire sortir d'ici. Faut juste que tu ailles me retrouver un tapis volant que j'ai paumé dans l'Ideo. Enfin je l'ai transféré dans l'Ideo, et j'ai été déco sans que je puisse le reprendre. C'est un Chiche Oasis 24, de la marque Transavian. Il doit se trouver dans le quartier des geeks mafiosos, dans le Rift des Bombmakeuses. J'ai un siège de connexion qui doit traîner dans un coin, je te laisse te fondre dans le code ou tu auras besoin d'aide ?



[hrp : je te laisse écrire le message jusqu'à ce que tu retrouves le tapis, comme tu veux]

_________________
Roll Me, j'suis bien plus que famous



Spoiler:
 


Magimagimagicarpe
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://rp-dreamland.forumactif.org
Benett
Magique Panda
avatar

Messages : 80
Date d'inscription : 22/04/2014

Dream on
essence de vie: 20.000
points d'entraînement:
800/1000  (800/1000)

MessageSujet: Re: Quête personnelle - Sur la route de l'Unagi.    Jeu 26 Oct - 8:54

"Bon, un aller-retour rapidos dans l'idéo, rien de sorcier", quand bien même Benett ne comprenait rien au fonctionnement de ce nouvel univers... Il se tourna vers Lipo Lipo.
- Du coup j'espère que tu sais un peu comment marche l'Idéo parce que moi, ça m'échappe. J'y suis allé  deux fois et c'est toujours un mystère...
Lipo Lipo avala précipitamment la gaufre qu'elle avait dans la bouche, rien de tel pour se réveiller après une nuit mouvementée.
- J'y suis jamais allé, mon père n'en voulait pas dans le royaume, sous prétexte que ça pourrait aider une quelconque rébellion. Mais je suis pas inquiète, j'ai toujours eu un bon feeling avec les nouvelles technologies.

Ils quittèrent la cuisine après que Lipo Lipo ait pris une énième gaufre. Ils longèrent un couloir aux murs recouvert de mousse et un tramplopline en lieu et place de sol, pour arriver dans une pièce avec au centre un unique fauteuil de connexion. Des câblages électroniques parcouraient la pièce, du sol au plafond, courant le long des murs et se rejoignant au siège.
Benett et Lipo Lipo se regardèrent, un seul des deux pourrait se connecter. Celle-ci prit les devant :
- Vaut mieux que ce soit toi qui y aille, tu sauras mieux te débrouiller que moi. Et pis rappelle-toi que tu y es déjà allé une fois.

Benett émit un "groumf" et se dirigea vers le fauteuil tout en grommelant "P****n, moi qui pensait jamais retourner dans cet endroit de m***e où tout pue la misère, c'est bien la dernière fois qu'on suit un clodo puant, oratorio ou non, la prochaine fois je le laisse crever..."

Benett pris donc place et posa le casque de connexion sur sa tête. Il appuya sur le bouton “connect” et instantanément la pièce autour de lui se pixélisa. Les petits carrés changèrent frénétiquement de couleur, les contours de la pièce s’estompant peu à peu. Benett jetait des regards apeurés. Il n’avait jamais été à l’aise avec les magies quelle qu’elles soient. Après un court instant les pixels se stabilisèrent pour former une pièce blanche, comme aseptisée. Un bouton immatériel se forma devant la tête de Benett, le montrant un cigare dans la bouche, affublé d’une casquette et tenant une de ces armes qui crache le feu. Une indication en dessous lui demandait s’il souhaitait conserver le même anima. Dans le doute Benett cocha “oui”. L’image disparu et un texte s’afficha à la place : “Mise à jour 6.24.3 : Refonte des streeters et ajout de corporations”. Un long pavé suivait le titre. Benett se cala bien au fond de son fauteuil et commença à lire.

“... et merci d’avoir prit le temps de lire ce patch de mi- saison de l’Idéo.”
Benett cliqua alors sur le bouton “suivant” et un nouveau pavé s’afficha : “Condition d’utilisation et mentions légales”. Il prit son nécessaire à fumer et poursuivi sa lecture.

- Le quartier des Geeks Mafioso ?
Le conducteur réfléchit quelques secondes.
- Nan je connais pas. Z’auriez pas l’URL exact ?
- C’est quoi un huairelle ?
Le chauffeur du taxi, une vieille créature, casquette gavroche et moustache, commençait à s’impatienter. C’était quoi cet ours qui lui faisait perdre son temps, même pas fichu de lui donner une adresse précise.
- Si vous ne connaissez pas l’URL, vous pouvez bien m’indiquer l’arrondissement ?
- Euh… Je sais juste que c’est dans le Rift de Bombemakeuses.
Les yeux de la créature s’écarquillèrent.
- Oula ! Je vais pas là-bas moi, j’suis pas fou ! Et pis c’est pas sur mon chemin, ça m’arrange pas. J’me casse !
Sur ces paroles énigmatiques, la vitre se releva et la voiture partit, laissant là un Benett ébahis. Au moins le chauffeur connaissait sa destination. Jusqu’ici tous les passants et taxis à qui il avait demandé avaient secoué la tête.
- Eh m’sieur l’panda noir !
Benett se retourna et vit sortir d’une ruelle sombre et malodorante une espèce de fouine, une créature aux épaules voûté, le nez pointu et les cheveux gras. Il s’avança à quelques centimètres de Benett, le huma avant de reprendre.
- Je vous ai entendu, je peux vous emmener au quartier des Geeks Mafiosos si vous le souhaitez. Par contre je vais vous demander une léger service en guise de paiement, noble ours noir.
Benett haussa les épaules.
- Ca me convient, je te suis.
- Très bien, attendez-moi là.
La créature retourna en boitant dans la ruelle. Après quelques minutes, une grosse berline noire, vitre teintées, flambante neuve en sortie. Elle s’arrêta à côté de Benett et la fouine, qui avait entre temps passé un costard trop grand, fit une courbette.
- Bonjour monsieur, je m’appelle Qupi, si vous voulez bien vous donner la peine d’entrer, dit-il en ouvrant une portière à Benett
Celui-ci prit place et la voiture démarra.
- Si vous le souhaitez il y a de l’eau et des cacahuètes dans la boîte à gant. La clim vous convient ? Vous désirez écoutez une radio en particulier ?
La créature s’était mise à déblatérer une série de question d’un ton automatique auxquelles Benett répondit un “groumpf” désinvolte.
- Vous avez parlé d’un service en paiement, si vous me disiez ce dont il s’agit…
- C’est très simple, j’ai un petit litige avec les geeks mafiosos que je ne saurais résoudre moi-même. Lorske je les ai quitté ils ont eu grave le seum, du coup ils ont refusé que j’emporte avec moa mon matos.
A mesure qu’il parlait son langage se teintait d’expressions et d’un accent qui laissaient Benett perplexe.
- J’aimerais que vous me ramenié ma koupe de la Ligue des Héros. En vrai c tellement moi qui la mérite le +. Les otres ils sont trop nuls et après il rage...
Benett s’abstint de demander ce que pouvait bien être cette stupide ligue. Le langage du chauffeur commençait doucement à l’agacer.
- Très bien, je vous ramènerais cette coupe. En attendant je souhaiterais me reposer donc évitez de me parler, je vous prie.
Le chauffeur ne voulant énerver son client, se tut pendant le reste du trajet.
L’idée de perdre son temps avec cette histoire de coupe ennuyait Benett. Il ne voulait pas non plus revenir sur une promesse, histoire d’honneur, tout ça… mais ce Qupi (c’est un vrai nom, ça ?) ne lui inspirait que du mépris. L’aspect typique du mec louche et lâche, et les manières qui vont avec.
Alors que Benett rageait intérieurement d’être dépendant de cet être misérable, la série de maison que la voiture longeait s’ouvrit sur une grande vallée en contre-bas, cerné de part et d’autre d’immenses gratte-ciels. La ville qui s’étendait sous leurs yeux ressemblait à un petit village italien qui se serait étendu sur des dizaines de kilomètres. Benett pouvait y voir le linge pendre aux fenêtres de ces maisons bariolées, des enfants jouer au ballon dans les ruelles pavés. Un petit coin de paradis qui lui mettait du baume au cœur après l’enfer technologique dans lequel il avait été contraint de plonger.
Le chauffeur se tourna alors vers lui et annonça :
- Le Rift des Bombemakeuses. Le quartier des Geeks Mafiosos se situe un peu plus loin.
- Je ne comprends pas pourquoi personne ne connaît cet endroit, ou bien en a peur ?
La voiture s’était engagée dans le village et zigzaguait entre les bâtiments. Au moment où Benett s’interrogeait une explosion survint dans une maison voisine. Alors que le panda restait coi de stupeur, Qupi se tourna nonchalamment vers lui, nullement inquiété ou surpris :
- Ceci répond-il à votre question, messire ours noir ?
Benett s’était immédiatement ressaisi, il hocha la tête.
- Je suppose que ceci explique aussi le nom du rift des bombemakeuse ?
- D’une part, mais aussi car les bombemakeuses forment un clan très select dont on dit que toutes les adhérentes sont visuellement du plus belle effet...
Benett ne voyait pas trop le rapport entre une bombe et une jolie fille mais il acquiesça.
Après quelques minutes à louvoyer entre les petites maisons, des explosions se faisant entendre à intervalle régulier, le chauffeur arrêta la voiture.
- Voilà Monsieur, je ne peux aller plus loin. Vous continuez cette rue tout droit pendant cent mètres et vous tomberez en face du QG des G33k mafioso. Je vou attan issi..

Content d’être débarrassé de la compagnie malodorante de son chauffeur et de son insupportable langage, Benett parcouru la rue tout en fourrant du tabac aux épices dans sa pipe. Il fumait tranquillement quand il arriva sur une petite place, une fontaine en son centre et en face de lui un bâtiment miteux sur lequel on avait accroché, aux fenêtres du premier étage, une banderole qui indiquait : Ku Gé dé G33k Mafioso. Benett fut pris d’un haut-le-cœur prémonitoire mais il traversa tout de même la place. Il s’attendait à être épié de toute part, mais son instinct ne l’avertit pas, ces mafiosos devaient être tel les guerriers Tisse-Brume, capable de cacher leur présence à tout observateur, de se fondre dans l’ombre d’une personne ou bien d’élaborer les pires machinations afin d’assassiner quelqu’un. “Je m’apprête à entrer dans l’antre des plus redoutable guerriers, Mon cœur est sans doute, mon corps est sans peur, Mon cœur est sans doute, mon corps est sans peur.” Il se répétait ainsi le Sūtra du Cœur afin de ne pas fléchir à l’instant fatidique. Celui-ci advint lorsque Benett sonna à la porte. Il entendit des éclats de voix, et après quelques secondes, les bruits pas d’une personne qui courrait vers la porte. Benett posa d’instinct la patte sur la tsuka de son katana. Il entendit le bruit d’un loquet qu’on déverrouille, la porte s’ouvrit doucement et resta entrebâillé. Benett ne savait trop ce qu’il convenait de faire. Les pas repartirent vers le fond de la maison, il décida donc d’entrer.

La porte donnait directement sur une grande pièce. Benett ne distingua tout d’abord pas grand-chose car les rideaux avaient étés tiré, plongeant le séjour dans la pénombre. Il vit ensuite que tous les occupants de la maison étaient devant des postes d’ordinateur, alignés le long des murs, chacun avec un casque sur les oreilles, appuyant frénétiquement sur les touches de leur clavier. Pas un n’avait daigné lever la tête à l’arrivé d’un panda noir, un katana à la ceinture, dans la pièce. “Ce ne sont peut-être pas des guerriers Tisse-Brume, tout compte fait…”. Il observa les occupants, un ramassis de créatures et voyageurs, d’un âge plutôt jeune qui avait le teint blafard, certainement dû à l’absence de la lumière du soleil dans leur vie.
Soudainement, un des jeunes s’écria “PUT1” en reculant de son ordinateur, il se retourna vers Benett :
- Slt, en koi puije vou édé ?
Benett regretta soudainement le langage du chauffeur.
- Je cherche un tapis volant Chiche Oasis 24, de la marque Transavian qui aurait été perdu dans le quartier des Geeks Mafiosos.
- jvoa pa du tou 2 koi tu parl. on a 1 tapi méril vol pa. stu veu jte le montre, ilé dan la çal dé trofé.
La jeune créature traîna la patte jusqu’à une pièce dans le fond de la maison. Au sol était étalé à l’envers un tapis et sur le mur du fond, trônait fièrement derrière sa vitre, un trophée de la Ligue des Héros. Benett se retourna vers son hôte.
- Pourquoi appelez-vous cela la salle des trophées s’il n’y en a qu’un seul ?
- Tkt, lé otres von arrivé. not boss ilé tro for, ilé klaçé silver ! il devré ètr mieu klassé mé c mate ils fid tro et la méta aktuel èlé tro nul. Mé du kou, c vot tapi volan, par tèr ?
Benett se pencha et regarda en détail le tapis, cherchant une marque, un modèle. Il ne trouva aucune indication, déçus il le retourna par acquis de conscience et vit un immense logo Transavian sur l’endroit, parsemé de brûlure, comme si des morceaux de tabac (ou tout autre substance) incandescents été tombé sans personne de responsable autour pour s’en occuper. Ravis, Benett se tourna vers l’occupant des lieux.
- C’est bon, c’est le mien ! Allé, je l’embarque, merci pour tout !
- Atten, tu peu pa le prendr kom ssa, il fo demandé a not boss
Benett soupira, ça aurait été trop facile…

- Jeu vou ékout, voayajeur, pk voulé vou notr tapi tro kool 2 la çalle dé trofé ?
Le Boss, un jeune voyageur nommé XxEmp3reurDéNoobxX, avait fini sa partie et se tenait maintenant sur un “trône” fait de réplique d’épées, sabres, katanas et autres armes blanches fondues. Toutes avaient apparemment appartenu à leurs héros favoris. En face de lui, Benett trépignait.
- Une personne de ma connaissance m’a demandé de le récupérer, elle l’aurait tout simplement perdu ici.
- Jeu veu bi1 vou le rendr, mé il fodra pour ssa me rendr 1 çervisse.
- Ah oui, en parlant de service ! Je suis censé récupérer aussi votre trophé. La personne qui m’a conduit ici m’a demandé cela en échange.
- Mé ki voudré notr traufé ?
- Un certain Qupi.
A l’entente de ce nom, une rumeur parcourut l’assemblé. XxEmp3reurDéNoobxX se redressa soudainement sur son “trône”.
- Geamé il nobti1dra notr troffé ! On la ganié alor kil arrété pa de fid lé adversère ! Qupi é 1 trètr, c pour ssa kon la renvoaié du klub !
Une des créatures lui souffla à l’oreille.
- Ui, part don, du gangue ! on é pa 1 klub mé un gang super danjereu et sérieu !
Benett était partagé entre l’envie de rire ou bien de fracasser son petit crâne à coup de patoune…
- Et vous êtes réellement terrifiant, mais du coup dites-moi ce que je pourrais bien faire en contrepartie du tapis et de la coupe.
- Si vou trouvé 1 moyen ke Qupi vi1 plu nou enbété vou pouré prendr le tapi.
Benett considéra les armes en plastique à ses pieds.
- Et si vous lui proposiez un duel, le vainqueur aurait la coupe. Vous n’avez rien à perdre puisqu'apparemment il n’arrête pas de “fid” l’adversaire.
XxEmp3reurDéNoobxX pris quelques instants pour réfléchir.
- vou avé rézon, allé le cherché.

La voiture n’avait pas bougé de la ruelle, Qupi toujours à l’intérieur. En voyant le panda arriver, il sortit de son véhicule et courra vers Benett.
- Vous l’avez ! Vous l’avez ?
Benett pris un air contrit, de celui qui avait été impuissant.
- Non, ils sont bien trop redoutable pour leur subtiliser, par contre j’ai pu obtenir pour vous un duel contre leur chef XxEmp3reurDéNoobxX avec le trophé en récomense.
- Parfait ! C’est ce que je rêvé de plus chère. Montez dan la voiture, on va fère une arrivé triomfale !
Benett pris place et Qupi fit rugir le moteur. Ils débarquèrent sur la place en un grand dérapage, faisant crisser les pneus sur le gravier. Les membres du “gang” étaient sur le parvis de la maison, les bras croisés, jugeant du regard, estimant être impressionnant.
Qupi sortis par sa fenêtre dans un mouvement qui se voulait souple et badass.
- XxEmp3reurDéNoobxX ! Je te défi en duel sur la Ligue des Héros ! Le v1keur ora le trophfé pour toute la vi entiaire !
- Nan ! C moa ki te défi en duel, Qupi ! Tu fé plu parti du gangue, ta plu a mètre té condission. Le v1keur ora le trophfé pour toute la vi entiaire, mé c moa ki la décidé !
Alors qu’ils se proféraient des insultes, Benett s’approcha du chef.
- Comme convenu je vous ai amené Qupi, je peux aller récupérer mon tapis maintenant.
- Ui ui, msieur l’panda, fète donc. Et toi Qupi, pour te prouvé ma super iorité, je vé joué mon duel cent smart cast, quar, ssache le : A v1kr cent péril on triomf cent gloare.
Benett n’attendit pas la réaction de son chauffeur, il entra dans la maison.
Quand il sortit, le tapis sous le bras, personne n’avait encore bougé. Les deux opposants se faisaient toujours face, en plein joute verbale approximative. Benett posa le tapis par terre, et s’assit dessus. Il prit les clés négligemment caché dans la boîte à gant et mis le contact. Le tapis s’éleva immédiatement à un mètre du sol. Benett demanda le chemin vers le Hub de sortis le plus proche à un des membres du gang, celui-ci désigna  une direction sans même tourner la tête.
Benett lui asséna un “Groumpf” bien sentis et il partit.

Lipo Lipo et Joseph étaient encore sur leur petit déjeuner lorsque Benett débarqua dans la cuisine, le tapis sur l’épaule. Il le jeta négligemment au sol et s’assis.
- Voilà, j’ai ton fichu tapis ! Maintenant c’est quoi ton plan pour nous faire sortir d’ici ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Quête personnelle - Sur la route de l'Unagi.    

Revenir en haut Aller en bas
 
Quête personnelle - Sur la route de l'Unagi.
Revenir en haut 
Page 2 sur 2Aller à la page : Précédent  1, 2
 Sujets similaires
-
» esprit au bord de la route cette nuit !
» journée victimes de la route
» L'Esprit les guide sur leur route !
» Comment insérer une vidéo personnelle
» En 1975, le 30/08 Panique sur la route (Noé département 31)

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: RP solo de Benett-
Sauter vers: