CAMPAGNE DES PRODIGY - JEU DE ROLES DREAMLAND
 
AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Clester Blackson, un métis

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Clester Blackson

avatar

Messages : 7
Date d'inscription : 13/04/2017
Age : 19

MessageSujet: Clester Blackson, un métis   Jeu 13 Avr - 19:57

- Clester Absolan Blackson -

« Freyja sera la Reine des Pirates » - « Je retourne vers l'Île aux Etoiles »





Age : 21 ans
Fonction : Artilleur
Rêves : Faire de Freyja la Reine des Pirates – Poser le pied sur la terre de ses Ancêtres
Credo : Vivre libre
Fruit du Démon : Jiki Jiki no Mi – Fruit du Magnétisme





- Description physique -





Clester est un métis. Sa mère avait la peau noire, son père l'avait blanche. Deux yeux mordorés, un visage fin, le menton carré... D'aucuns diraient qu'il a une belle gueule. On ne va pas se mentir, il a pris ce qu'il y avait de beau à prendre chez eux, en leur laissant toute la merde.
C'est difficile de le louper quand on le croise quelque part, ne serait-ce que parce qu'il est obligé de baisser la tête pour passer les portes. Il a une morphologie relativement svelte, un physique sain à la musculature sinueuse. Pas l'allure d'un colosse en puissance, plutôt celle du voyageur entraîné. Sa coiffure, relativement peu commune sur les quatre grandes mers, est typique des coutumes de son île natale. Des dreadlocks, des plumes d'oiseaux exotiques, une moitié de crâne rasée pour honorer les ancêtres et la tradition. Le tout sur une chevelure châtain clair aux reflets cuivrés.
Il arbore un tatouage d'ailes de chauve-souris au niveau des omoplates, à l'encre rouge. Un autre symbole tribal imprime sa tempe au côté gauche, en lien avec l'astre lunaire. Ce sont les anciens de son village qui lui ont apposé cette marque, comme à tous les jeunes du clan, en rapport avec son nom tribal. « Absolan » désigne un être qui vit sous la couverture de la nuit, évoluant en toute liberté dans les airs, friand du sang de ses ennemis et plus en lien avec la nature que l'humain.
De ses habitudes vestimentaires claniques, Clester n'a conservé que son intolérance aux maillots. Il se ballade constamment torse nu, ou le manteau ouvert à l'air. Son pardessus, justement, s'apparente à une longue gabardine de pirate, noire, faite d'un cuir animal mi-consistant mi-volatile. Il porte des pantalons larges, fermés par une ceinture de style « haramaki », qui tombent sur une paire de bottes classique. Autre signe de son appartenance tribale, de multiples parties de son visage et de son corps sont percés de boucles et de clous métalliques.

- Profil psychologique -





« Clester ? Je le connais mieux que quiconque, vu que c'est mon frangin. Par exemple, je sais qu'il s'en fout un peu qu'on le considère comme un beau gosse ou pas. Pour être honnête, j'suis même pas sûr qu'il s'intéresse vraiment aux relations. Il est pas mûr pour ça, nan. Par contre, je sais aussi que quand il accorde sa confiance et son amitié à quelqu'un, c'est un truc qu'il lâchera jamais, et qu'il a pas peur d'assumer. Ouais, il est loyal. J'dirais même que c'est l'incarnation de la loyauté, mon frangin. »
Darell Blackson, demi-frère de Clester


« Clester est une âme soeur. Entends-moi bien, canaille, je te parle pas du grand amour. J'suis une fière pirate, j'suis mariée à la marée. Mais c'est le meilleur ami que j'ai pu avoir au cours de ma jeune existence. Lorsque les gars l'ont capturé, la première fois, j'ai tout de suite vu dans ses yeux qu'il me ressemblait. Ce côté sauvage et indomptable... je me suis totalement reconnue en lui. Où qu'il soit j'espère qu'il se porte bien, parce qu'il m'a tiré une sacrée épine du pied. Et j'espère qu'on se reverra. »
Eulalie Savarin, archiviste des Dauphins-Lions


« Absolan était un enfant en phase avec la nature. Son Sang de Marin l'a poussé hors de Full Dread, mais il aurait pu devenir un grand protecteur de la jungle. Il sait se montrer patient, concentré, et faire preuve de jugement lorsque la situation l'impose. Si la brutalité ne suffit pas, il sait composer avec l'usure du temps qui passe. »
Serek, Ancien des Nocturnes


« Bondiou qu'c'est un vrai beau diable, c'te Clester Blackson ! Il a sévi comme chasseur d'prime dans l'coin pendant plusieurs mois, et j'peux vous dire que j'ai eu l'occasion d'le voir à l'action ! Quand y s'bat, il a l'démon du sang dans les yeux ! Pour sûr, le genre vindicatif viscéral, moi j'vous l'dis ! 'tendez, j'ai dis quoi là ? »
John Valjohn, shériff d'un petit village de West Green


« Wôa, un super fêtard ce gars ! On a fait un banquet une fois pour fêter une prise de poiscaille qu'a fait date tant y'en avait dans le filet, et il était là et tout, parce qu'il avait chopé un bandit du coin à peu près au même moment. Et tu vois, il a mieux tenu l'alcool que l'gros Bélix, le vieux pêcheur au casque en menhir. On parle quand même du mec qu'a grandi à la distillerie et qu'est tombé dans la marmite quand il était petit ! Incroyable, j'te jure !  »
Térix Aspine d'Huître, pêcheur d'East Red




- Biographie -





« Lorsque les Voix de toutes choses se sont tues, les Ancêtres ont quitté l'Île aux Etoiles. Ils ont trouvé refuge ici, sur l'Île aux Terreurs, Full Dread, où naissent le sang et le métal. Un jour, les Nocturnes trouveront de nouveau leur Voie vers la terre des origines. Ce jour, Absolan, te verra peut-être fouler le même sol que Ceux d'Avant. »

Partie 1 : Enfant de la Tribu





Clester Blackson est né il y a de ça 22 ans, sur une petite île située à la limite entre South Yellow et West Green, du nom de « Full Dread ». Full Dread est le théâtre de luttes tribales constantes, dont les membres arborent tous une crinière tressée caractéristique. Cette coiffure traditionnelle évoque les « Verrous de la Terreur », les symboles qui poussent le guerrier à faire couler le sang de ses adversaires par le métal.
Les clans se partagent le territoire au prix de la mort. Les seuls à échapper à la guerre sont les marchands et les marins militaires qui accostent de temps à autre sur le littoral. En échange de produits manufacturés, les locaux troquent leurs denrées, essentiellement des fruits exotiques, de la viande de gibier et des perles.
Le père, Richard Blackson, est originaire de North Blue. Il débarque pour la première fois sur Full Dread en qualité de mousse à bord d'un navire de la Marine. Il y fait la connaissance de Marisha, jeune fille de tribu locale au charme de laquelle il succombe en quelques oeillades. La frégate repartira quelques temps plus tard, laissant derrière elle une femme enceinte.
Le jeune « Absolan » voit le jour en étant baptisé par les Anciens de son village. Les métis ne sont pas si rares sur l'île, au même titre que les mères seules. Les marins de passage sont considérés comme des invités de marque, et leur progéniture est traitée avec autant d'égard que les purs natifs. Généralement, personne ne s'attend à ce que les pères disparus reviennent. Mais ça a été le cas pour Clester.
Quatre ans après sa dernière visite, Richard Blackson revient à Full Dread, cette fois en tant que jeune sergent à bord d'un bâtiment de transfert de prisonniers. Il retourne voir Marisha, qui n'a jamais quitté son esprit, et qui lui présente son enfant. Avec stupeur, il découvre cette progéniture dont il ne soupçonnait même pas l'existence. Il tient à lui donner un nom de sa propre culture, et choisit Clester.
Sur le départ, il supplie son capitaine d'emporter cette famille qui est la sienne sur le bateau. Mais en raison de la nature délicate de leur mission, à savoir amener des captifs d'un point A à un point B, il se voit refuser cette requête. Il ne peut que promettre à la mère de son fils qu'il reviendra les chercher un jour, lorsqu'aucune autorité supérieure ne pourra l'empêcher de les emmener avec lui. Après que les marins aient achevé de s'approvisionner auprès des diverses tribus, Richard Blackson repart à bort de son navire.

Partie 2 : Nocturne de Full Dread





Mais les semaines passent, et pas la moindre voile à l'horizon. Une année, puis deux s'écoulent à leur tour, jusqu'à ce que la résignation fasse son chemin dans l'esprit de Marisha. La Tribu dans laquelle grandit Clester est celle des Nocturnes, l'une des plus anciennes et des plus craintes. Les Anciens de son village enseignent aux jeunes générations la croyance traditionnelle selon laquelle tous les clans de Full Dread proviennent d'un territoire lointain, qu'ils appellent « l'Île aux Etoiles ».
Les Ancêtres de chaque tribu aurait vécu en harmonie sur cette terre promise, avant que la Voix des choses se taise à jamais. Ils auraient alors été contraints de fuir, et de trouver asile sur « l'Île aux Terreurs ». A travers la jungle, les animaux sauvages et la survie, Full Dread aura rapidement montré sa dimension impitoyable. Elle aura aussi révéla la véritable nature des hommes et poussé tout un peuple à se retrancher derrière des identités restreintes. Des dizaines de tribus ont vu le jour à l'épreuve de l'Histoire, répondant aux noms de Nocturnes, Clairvoyants ou encore Sans-Visages.
Bercé par la mémoire coulant dans ses veines, Clester grandit la lance, l'arc et le couteau à la main, chassant, survivant, s'imprégnant profondément d'un sentiment d'appartenance à quelque chose de bien plus grand que lui. Mais il ne connaît pas le champ de bataille avant ses 12 ans. Jeune adolescent, il se retrouve devant le fait accompli, tétanisé, tremblant, et ne trouve d'autre solution que de se cacher dans une souche d'arbre. Il ne la quitte qu'à la fin de la bataille lorsqu'un autre Nocturne l'y découvre, prostré.
L'homme est atteint au flanc, il est mourrant. Et pourtant, la réponse qui est donnée à Clester face à sa faiblesse le tétanise encore plus que sa propre couardise : le guerrier se contente de lui poser la main sur le crâne et lui accorde le pardon des Ancêtres, avant d'expirer son dernier souffle. Profondément touché, Clester demeure deux jours et deux nuits sans boire ni manger, à la même place, les yeux humides rivés sur le corps de son frère d'armes. Lorsqu'il reparaît au village, accueilli par les pleurs soulagés de Marisha, il s'est déjà fait la promesse de ne plus jamais fuir le combat.
L'électrochoc le conduit à tuer son premier adversaire quelques semaines plus tard. Le combat est bref, sa main est toujours tremblante, mais sa lance trouve le cœur du Sans-Visage qui lui fait face. Les batailles s'enchaînent alors, de même que les mois. Clester devient un combattant qui a l'habitude de la guerre. Au combat, il est animé par le diable intérieur des guerriers claniques, il ne s'arrête que lorsqu'il triomphe de son ennemi. L'année suivante, celle de ses 13 ans, il est déjà considéré comme un véritable Nocturne de Full Dread, capable de faire pleuvoir le métal sur la chair.
Cette même année voit l'arrivée d'un événement qui change tout. Lors d'un coucher de soleil, les voiles d'une frégate de la marine pointent à l'horizon. Lorsqu'il accoste, un capitaine du nom de Richard Blackson demande à parler aux Anciens des Nocturnes.

Partie 3 : Sang de Marin





L'oubli avait remporté sa guerre contre la mémoire consciente de Clester. De cet homme blanc que sa mère désignait parfois comme « son père », il n'avait retenu qu'une image floue, une silhouette impressionnante mais indéterminée. Et alors que dans la case des Anciens, il se retrouve en face de lui, sa mine est interdite, son silence explicite. Son interlocuteur, quant à lui, a le visage dur et austère. Il semble avoir vécu des batailles lui aussi.
Marisha et les Anciens les invitent à ouvrir le dialogue. Il est déjà prévu que Clester suive son géniteur au départ de celui-ci. Dans l'incompréhension, le jeune homme se demande d'abord ce qu'il a fait de mal. On lui répond qu'au contraire, les Nocturnes sont fiers de lui. L'homme blanc lui annonce qu'il voulait les emmener tous les deux, il y a longtemps, sa mère et lui. Il lui explique aussi que les choses l'en ont empêché.

« C'est quoi les choses ? » Demande alors Clester d'un ton coléreux.

Il n'obtient pas de vraie réponse, si l'on excepte un silence pesant. Marisha s'approche de lui et lui dit qu'il est trop tard pour que « Richard » et elle construisent une famille.

« Je resterai là, tu découvriras le monde avec ton père. » Affirme-t-elle avec son regard bienveillant.

Les Anciens ajoutent à cela qu'il n'est pas uniquement un Nocturne, qu'il est aussi issu du « Sang de Marin » et que le monde lui tend les bras. Que c'est une chance, pour lui, de retrouver un jour l'Île aux Etoiles. Choqué, Clester adopte une posture de déni. Il s'enfuit, et une nouvelle fois, s'isole dans la jungle durant deux jours et deux nuits. Il jeûne, souffre, jusqu'à finalement accepter la double mémoire qui coule dans ses veines.
Lorsqu'il revient, il va voir sa mère et la prend dans ses bras. Comme des années plus tôt, elle se met à pleurer, cette fois non pas de joie de le retrouver, mais de peine de le voir partir.

« D'autes Nocturnes au Sang de Marin sont passés par là, dit-elle. Des enfants d'autres tribus aussi. C'est tout Full Dread qui remet entre vos mains l'espoir de retrouver l'Île aux Etoiles.
- Je sais. Je voulais juste rester encore un peu.
- Les guerriers ne sont jamais prêts lorsqu'arrive leur véritable combat. Ils sont d'autant plus triomphants quand ils viennent à bout des difficultés. Lorsque tu reviendras parmi nous, tu auras vu le monde de tes yeux, et tu nous guideras vers la terre des Ancêtres, j'en suis convaincue. Moi, je te regarderai pleine de fierté, comme je te regarde aujourd'hui.
- J'ai peur, maman. »

Un grand banquet est organisé par les Nocturnes, et toute la tribu fête le départ d'Absolan, l'un des leurs mais aussi d'ailleurs. Avec la bénédiction des Anciens, le jeune homme embarque à bord de la frégate. Il fixe Marisha jusqu'à ce qu'elle ne soit plus qu'un point sur la plage, pour en graver l'image dans sa tête, et, enfin, se retourne.

Partie 4 : Fils du Capitaine





Les premiers jours sont difficiles. Le « sauvage » est l'objet de la curiosité et de la crainte de l'équipage. Il attire l'attention car son comportement ne correspond pas à ce qu'ils ont l'habitude de voir. Il cherche à tout comprendre, ne se laisse pourtant pas approcher, et visite les moindres recoins du navire en craignant une attaque surprise. Le prix d'une vie passée dans une jungle hostile. Mais il suscite aussi la peur, car il est le Fils du Capitaine.
Richard Blackson le laisse à ses affaires dans les premiers temps. Il veut qu'il s'habitue à ce nouvel environnement. Ce n'est donc qu'à la veille de leur première escale qu'il le convoque dans sa cabine.

« Clester, j'ai quelque chose d'important à t'annoncer.
- Mon nom est Absolan.
- Je t'appellerai Clester, dorénavant. C'est celui que je t'ai donné, il y a longtemps.
- Ce n'est pas comme ça que les Nocturnes m'appelaient.
- Tu vas devoir t'habituer. Tu vas rencontrer ma famille. Ta famille.
- Je ne comprends pas.
- Laisse-moi t'expliquer. »

Richard se met à lui raconter pourquoi il n'est jamais revenu les chercher, lui et sa mère. Il lui dit qu'après sa deuxième visite, il a tout fait pour ne prendre ses ordres que de lui-même. Cela lui a pris des années. Et, entretemps, il a fait la connaissance d'une femme du nom de Caroline, sur « North Indigo », sur l'île de ses origines. Clester annonce qu'il ne sait pas ce qu'est North Yellow, ce à quoi son père répond qu'il a beaucoup à apprendre sur le monde, et que c'est pour cette raison qu'il l'emmène avec lui.

« Mais d'abord, tu dois voir ton frère.
- J'ai un frère ?
- Demain, nous accosterons sur l'île de Skald, là où je suis né et où vivent mon épouse et mon autre fils. Demain, je te présenterai Darell. »

Le lendemain, l'équipage débarque. Les hommes se dispersent dans une cité que Clester découvre avec des yeux de nouveau-né. C'est la première ville dans laquelle il met les pieds. Il est étonné du respect que les habitants témoignent à Richard Blackson. Comme s'il était un Ancien, sans en avoir l'âge ! Ce dernier le conduit à travers les rues bondées, les places circulaires, les étales de marché, jusqu'à atteindre la bâtisse la plus grande et la plus riche de la ville. Un homme en costume noir étrange arrive à leur approche. D'abord très enthousiaste, il affiche une mine étonnée en découvrant le jeune homme qui accompagne le Capitaine. Richard l'appelle « Edouard » et lui donne des instructions. Aussitôt, Edouard s'approche de Clester qui a un mouvement de recul.

« Ne t'inquiète pas, Clester. Edouard est notre majordome. Il va t'aider à te préparer pour le repas.
- Je ne me préparais pas sur le bateau ! Et je ne sais pas ce que c'est qu'un majordaum'.
- Les choses seront un peu différentes à partir de maintenant. »

Bon gré mal gré, le garçon s'exécute. Edouard l'emmène à l'intérieur, dans une pièce étrange remplie d'un bassine et de tuyaux. Il lui explique comme se baigner, comme s'il ne le savait pas déjà, et lui montre comment fonctionnent les « robinets ». Suite à quoi il le laisse avec des vêtements similaires aux siens. Clester fait n'importe quoi avec les robinets, casse des tuyaux, mais finit par hasard à prendre son bain. Lorsqu'il sort de la pièce, vêtu mais débraillé, il grogne et déchire sa chemise, qu'il jette parterre. Un rire franc et juvénile le fait alors sursauter.

« Salut. Moi c'est Darell.T'as pas l'air très doué avec les chemises. »

Lorsque ce garçon à peau blanche vient se présenter, Clester reste muet. Il écarquille les yeux. Ce très jeune adolescent a presque le même visage que lui malgré les quelques années de différence d'âge.

« Papa me parle de toi depuis que je suis né. J'suis super content d'avoir un frère, encore plus en vrai. Tu t'appelles Clester, c'est ça ?
- Les Noturnes m'ont donné le nom d'Absolan.
- Comme tu veux ! Tu sais quoi ? J'ai pas envie de m'ennuyer à table aujourd'hui ! On a plein de choses à faire tous les deux ! Viens on va en ville, on va faire la première escapade des Fils du Capitaine ! Tu baisseras la tête en longeant la grille, Edouard est parfois très difficile à avoir ! »

L'enfant attrape la main de son grand frère et se met à courir. Malgré lui, Clester laisse un sourire apparaître sur ses lèvres.

Partie 5 : Lien de Famille





« Merci pour la leçon Caroline ! Je vais aller accueillir Papa avec Darell ! »

Clester dépose un baiser sur la joue de l'épouse de son père et laisse son violon de côté. Cela fait trois ans qu'il vit auprès de cette femme et de son frère sur Skald. Trois ans successifs sans la moindre violence, après treize années passées à survivre dans la jungle dont une à faire la guerre aux autres tribus de Full Dread. Son père est reparti sur les mers, laissant à son épouse le soin de l'éduquer. Et l'ancien Absolan semble avoir perdu toute once de sauvagerie dans les veines.
Il s'est entendu avec son petit frère dès qu'il l'a rencontré. C'est lui qui a adoucit l'amertume de quitter sa terre natale et qui lui a fait découvrir l'univers de la ville. Ensemble, ils ont fait toutes les bêtises que des adolescents peuvent faire à cet âge. C'est lui aussi qui l'a aidé à s'accoutumer aux leçons prodiguées par Caroline. Cette femme, d'une douceur exceptionnelle, s'est montrée immédiatement très maternelle. Elle est très amoureuse de son époux, et considère Clester comme son propre fils. Il n'y a pas de jalousie dans ses yeux lorsqu'elle le regarde et qu'elle voit en lui l'existence d'une autre femme avant elle. Alors qu'elle aurait toutes les raisons de le haïr, elle le couvre d'affection. Un comportement si noble qui a profondément marqué l'adolescent.
Elle lui a appris à lire, à écrire, à compter, à jouer de la musique. Ce n'est pas l'élève le plus assidu ni le plus doué, mais en trois ans, il a su dompter les codes de la société de Skald, à se fondre dans le moule. Ses piercings, ses tatouages et son torse sempiternellement nu sont les seules traces apparentes de son passé. Le social a pris le pas sur le naturel, et le guerrier juvénile a disparu sous les traits du jeune citadin.
En surface, seulement. S'il obéit aux règles fixées par Caroline, c'est uniquement parce qu'il éprouve un respect profond pour cette femme. Car à l'intérieur, le sang du garçon est bouillonnant. Il a déjà corrigé plusieurs voyous qui s'en sont pris à son frère, et a manqué de tuer certains d'entre eux, emporté par sa nature profonde de guerrier sauvage. Il a également soif d'aventures et de découvertes. Les Anciens et sa mère l'ont envoyé hors de la Tribu pour découvrir le monde avec son père, c'est pourquoi il attend avec impatience le moment où ce dernier l'emmènera définitivement avec lui.
Ce jour, Richard Blackson démarre une permission de quelques semaines. Il restera avec eux durant ce laps de temps, comme il a déjà pu le faire auparavant. La relation entre père et fils s'est améliorée. Les deux hommes ont appris à se connaître, et si une certaine maladresse anime toujours leurs échanges, ces derniers ne sont plus entachés par la rancoeur.
Clester et Darell accueillent leur père sur les quais de l'île et les retrouvailles sont aussi chaleureuses que possible. Comme d'habitude, il les emmène dans leur bar favori et leur paie quelque chose à boire avant de rentrer. C'est au cours du repas du soir qu'une nouvelle importante est annoncée.

« En repartant, je t'emmènerai avec moi, Clester. Tu as 16 ans désormais, tu as donc l'âge pour devenir marin. Tu seras mousse à bord de la frégate. »

Depuis plusieurs mois préparé à cette décision, l'adolescent n'est pas surpris. Il sait qu'il va devoir laisser Darell et Caroline derrière lui, comme il a laissé Marisha. Mais il sait aussi que c'est en passant par là qu'il pourra revoir chacun d'entre eux plus tard, qu'il pourra retourner sur Skald et Full Dread lorsqu'il le voudra. Il accepte donc cette réalité, profite de ses dernières semaines en compagnie de son fère, et monte à bord le jour du grand départ après avoir fait ses adieux.

Partie 6 : Esprit de Liberté





Les premiers temps sont très difficiles pour Clester. Placé dans une relation de subordination et non plus seulement de filiation père-fils, l'adolescent refuse d'obéir aux ordres. Il ne veut pas récurer le pont, ni éplucher les pommes de terre, encore moins nettoyer les latrines. L'équipage le voit d'un mauvais œil, si bien qu'un soir en pleine mer, un caporal prend la décision de lui donner une leçon. Devant le reste des matelots, il le provoque en duel au sabre. Le garçon accepte, sûr de lui. Sa défaite est d'autant plus fulgurante. Il est désarmé en quelques passes et mis à terre d'un coup de poing. L'équipage se moque de lui.

« Tu ne sais pas te battre ! Crie le caporal en riant.
- Je suis un guerrier Nocturne ! Proteste le garçon.
- Tu es un guerrier, mais pas un combattant, proclame la voix de Richard qui sort de sa cabine. Tu n'as aucune discipline, aucune technique. Tu sais peut-être agiter une lance face à un adversaire et tirer à l'arc sur une gazelle, mais tu n'as aucune notion de ce qu'est un vrai champ de bataille. Un mousse qui ne fait pas son travail est un mousse inutile, d'autant plus s'il ne sait pas se battre. Caporal ?
- Oui mon Capitaine ?
- Donnez un pistolet à Clester, et enseignez-lui à presser la détente. Vous lui montrerez aussi comment manier un sabre, et tirer au canon.
- Bien mon Capitaine !
- Quant à vous autres, reprenez vos postes. Nous ne sommes pas en vacances ! »

Les semaines et les mois qui suivent, Clester est formé à l'art du combat marin. Il devient un soldat convenable, capable de se battre et de survivre lorsqu'un navire pirate est abordé, présentant même une affinité particulière pour les armes à feu, les explosifs et les canons. Pendant ce temps, la frégate évolue sur North Indigo, et finit par accoster sur une île sans juridiction du nom de Dual Cast. Un endroit de détente pour les marins comme pour la piraterie : les uns ont un port sur la face nord de l'île, quand les autres jettent l'ancre le long du littoral sud. De cette manière, ils ne s'y rencontrent jamais.
Un soir au cours de leur escale, Clester s'éloigne des endroits fréquentés par l'équipage et s'aventure seul en dehors des limites du port. Dans la forêt, dont certains recoins lui rappellent la jungle de Full Dread, il croise la route d'un groupe de pirates. Ces derniers, voyant un jeune marin isolé, saisissent l'occasion. Ils se ruent sur lui pour l'assomer et l'enlever dans l'espoir de demander une rançon.
Clester est jeté dans la cale de leur navire, de l'autre côté de l'île. Quelques temps plus tard, il reçoit la visite d'une jeune femme qui dit s'appeler Eulalie Savarin et qui veut partager une bouteille de rhum avec lui. Elle lui dit faire partie de l'équipage des « Dauphins-Lions », où elle est chargée de tenir le journal de bord. Elle lui parle de ses aventures, de sa liberté, de son envie d'aller sur Grand Line avec son capitaine Jackson à la « Crinière Cétacée », de découvrir de nouvelles cultures et de trouver le One Piece. Il la regarde avec des yeux brillants et envieux.
De son côté, lorsque Richard Blackson reçoit la demande de rançon, il entre dans une colère noire. Il brise les règles de Dual Cast et lance l'assaut de la partie sud de l'île avec ses troupes pour récupérer son fils. La fureur du Capitaine est telle que les pirates sont mis au courant qu'il approche et qu'il est déterminé en découdre. Apprenant cela, Jackson décide de jouer la prudence et de lever l'ancre, renonçant à sa rançon. Lorsque Richard et ses hommes arrivent sur place, le bâtiment des Dauphins-Lions a déjà levé l'ancre.
Démarre alors une traque de plusieurs mois, au cours de laquelle le prisonnier Clester est progressivement libéré sous l'entremise d'Eulalie. Il ne cherche pas à s'enfuir, et son esprit un peu sauvage est même apprécié de Jackson. Petit à petit, l'adolescent s'intègre à l'équipage, à tel point que certains en seraient venu à oublier qu'il est leur captif si Richard Blackson n'était pas sans relâche dans leur sillage. Lorsque finalement, la frégate parvient à coincer le navire des pirates aux abords d'une île commerciale, Clester propose d'aller négocier pour leur permettre de fuir. Il est déposé en barque sur l'eau, et agite le drapeau blanc pour que ses compagnons marins ne lui tirent pas dessus. En montant à bord de la frégate, il est est directement conduit à son père. Ce dernier semble soulagé de le voir sain et sauf, et s'apprête à sonner l'abordage. Mais Clester lui annonce une nouvelle qui tombe comme un coup de tonnerre.

« Je vais partir avec les pirates.
- Tu ne sais plus ce que tu dis, Clester. Tu as bu trop de rhum.
- Je sais très bien ce que je te dis, papa. J'en ai assez de naviguer sur North Indigo selon les envies de la Marine. Je veux trouver l'Île aux Etoiles par mes propres moyens, et voyager sans avoir de compte à rendre. Les Dauphins-Lions ont été très corrects avec moi. Tu l'as dit toi-même, j'ai même pas fini mes classes, ça veut dire que je peux pas être considéré comme déserteur.
- C'est pour te faire découvrir ce monde que ta mère et les Anciens de ton village t'ont confié à moi ! C'est pour ça que je suis revenu à Full Dread ! Pour toi !
- Non, tu es revenu parce que tu te sentais coupable et parce que t'as pas su faire autrement. C'est à cause de la Marine que t'as pas pu t'occuper de moi, de faire ta famille avec maman. Moi, je veux vivre libre. Les Anciens comprendraient ça.
- Tu crois avoir un Esprit de Liberté, mais tu te laisses simplement guider par tes lubies. Je n'ai pas été exemplaire, mais je cherche à réparer mes erreurs avec toi. Je pensais que tu t'en serais rendu compte.
- Je l'ai vu, et je t'en remercie. Mais je vais partir avec Eulalie et Jackson.
- Je ne prétends pas être en mesure de juger tes choix, compte tenu des erreurs que j'ai pu faire par le passé. Mais si tu t'acoquines avec des pirates, je te traiterai comme tel. Je n'hésiterai pas à te pourchasser sur les mers pour te traîner devant la Justice. Tu es mon fils et c'est ma responsabilité.
- C'est pour ça qu'on se reverra. J'en suis très content. »

Richard fixe son fils d'un air étrange mêlant à la fois dureté et admiration. Finalement, il ferme les yeux et pousse un long soupir las.

« Je vous laisse dix minutes, à toi et à ton engeance, pour foutre le camp de cette zone maritime. Après quoi je hisserai la voile aussi haut que nécessaire pour vous coller au train.
- Merci, papa. »

Partie 7 : Fruit du Démon





Deux ans passent, au cours desquels les Dauphins-Lions écument les eaux de South Yellow. Clester Blackson devient l'artilleur de l'équipage, il goûte à la liberté, à la fête et à l'amitié. Le Capitaine Richard Blackson et sa frégate les rattrapent de temps à autres, mais les laisse volontairement s'enfuir en feignant de les aborder. A force de s'échapper aussi magistralement, Jackson à la Crinière Cétacée se voit attribuer une prime de 5 000 000 de Berrys. Une petite prime pour un petit capitaine.
Un soir, en prenant d'assaut un navire marchand, les Dauphins-Lions ramènent un butin parmi lequel figure un coffret contenant un fruit étrange. Les pirates évoquent un « Fruit du Démon », et Jackson annonce qu'il est réservé à Eulalie Savarin, en récompense de ses loyaux services et en prévision de leur décollage prochain pour Grand Line. C'est la première fois que l'équipage est en contact avec un tel artefact, mais tous connaissent les légendes : celui qui mange un Fruit du Démon devient un surhomme et perd la capacité de nager.
Eulalie va trouver Clester et pleure. En tant que fière pirate, elle veut pouvoir continuer de nager et n'a pas envie de sauter dans l'inconnu en croquant dans ce fruit. Le jeune homme lui dit que tout ira bien et qu'elle n'a pas à s'en faire. Alors qu'elle retourne dans sa cabine, il médite déjà à son plan pour la préserver de ses peurs.
Au cours de la nuit, il se rend auprès du butin, et sort le fruit de son coffret. L'aliment étrange est rond, de couleur grise, il présente la même structure qu'un melon. N'écoutant que sa loyauté à l'égard de la jeune femme qui l'a convaincu de prendre son envol, il le coupe en deux et en mange la partie tendre. Le goût est horrible, mais il le finit jusqu'à la dernière bouchée. Lorsqu'il n'en reste plus que la coquille vide, rien ne semble avoir changé en lui. Un peu surpris mais aussi soulagé de ne constater aucun effet, il retourne se coucher.
Au matin, il est réveillé par les hurlements furibonds de plusieurs compagnons près de lui. Lorsqu'il ouvre les yeux, il constate que tous les sabres et tous les pistolets de la cabine sont plaqués sur son corps. Stupéfait, il tente de les détacher mais ils semblent complètement accrochés à sa peau, attirés de manière inexorable. Lorsque Jackson est mis au courant et que le fruit dévoré est découvert, le capitaine ne tarde pas à comprendre ce qui s'est passé.

« Tu as trahi la confiance que je t'ai accordée, Clester ! Pourquoi ? Demande-t-il en convoquant tout l'équipage sur le pont, l'Artilleur étant ligoté au milieu. »

Le jeune homme regarde Eulalie qui est terrorisée et ne veut pas lui causer de problèmes.

« Je voulais voir quel goût ça a, un Fruit du Démon !
- Abruti ! »

La décision est rapidement prise de bannir Clester de l'équipage pour avoir désobéi aux ordres. Ses compagnons se démènent pour arracher les armes fixement collées à lui. Déposé dans une barque près d'une île lambda, le jeune homme s'en va avec le sourire et la satisfaction d'avoir préservé une amie de ses tourments. Il adresse un clin d'oeil rassurant à la jeune femme avant de saisir les rames.

Partie 8 : Âme d'Aventurier





De ses 19 à ses 21 ans, Clester Blackson voyage seul d'île en île. Il remplit ici des petits boulots d'ouvrier, là des missions de chasse à prime pour des petits bandits. Dans les premières semaines de solitude, il se fait souvent chasser des villes et des villages dans lesquels il atterrit à cause de son nouveau pouvoir, qu'il ne maîtrise pas du tout. Partout où il passe, il envoie valdinguer les ustensiles de cuisine et les couverts, il perturbe les sytèmes électriques en cassant certains fils de fer, en courbant certains poteaux...
Dans la foulée, il manque un nombre incalculable de fois de mourir noyé en oubliant sa condition de détenteur de Fruit du Démon. En voulant simplement prendre un bain, ou par pure mégarde, il finit systématiquement par couler et toucher le fond d'une rivière. Sans une chance insolente qui lui permet de se rattraper in extremis ou d'être remené sur une berge par la force du courant, il serait mort un nombre incalculable de fois.
Son voyage l'amène à stabiliser l'usage de son pouvoir. Ce n'est progressivement plus un handicap mais une arme supplémentaire. Son Âme d'Aventurier le conduit de North Indigo à East Red, pour finir sur West Green. C'est là, sur une île du nom de Neruda, qu'il croisa la route d'un autre métis de Full Dread.
Cette rencontre est un véritable choc, de par son aspect inattendu. Pour se reposer après sa dernière traversée à bord d'un navire marchand, Clester décide de se rendre au saloon du village dans lequel il échoue. L'endroit est relativement désert lorsqu'il pénètre à l'intérieur, c'est pourquoi ses yeux se posent sur la chevelure tribale caractéristique d'un des seuls clients du bar. L'homme en face de lui a une vingtaine d'années de plus, et pose sur lui les mêmes yeux surpris.

« Tes tatouages rouge sang, tes pièces de métal... Dit-il en souriant. Nocturne ?
- Ouaip. Et toi, Sans-Visage ? Y'en a pas beaucoup de Full Dread avec ces peintures sur la face.
- Là-bas, nous nous serions étripés.
- Ici, on partage un verre ?
- Volontiers. Je suis Karam.
- Clester Blackson.
- Ça ne sonne pas comme par chez nous.
- Désolé, j'ai perdu l'habitude. Absolan. »

Karam lui raconte son périple depuis que son propre « Sang de Marin » ait poussé les Anciens des Sang-Visages à l'expédier hors de la jungle pour trouver l'Île aux Etoiles. Il a arpenté les quatre mers pendant quinze ans à la recherche de cette chimère, jusqu'à ce que quelqu'un lui dise qu'elle se trouvait peut-être sur Grand Line. A présent, il n'a plus l'envie de chercher et a perdu ses racines depuis trop longtemps pour rentrer. Il se contente de vivre au gré des rencontres et des événements. Cet échange permet à Clester de comprendre qu'il ne veut pas reproduire la même trajectoire. Il décide de se rendre sur Grand Line. Lorsqu'ils se séparent en quittant le saloon, au petit matin, le jeune homme promet à son compagnon de beuverie de réussir là où il a échoué. Karam le met au défi d'y parvenir.

Epilogue : Début de Légende





Une île, sur South Yellow. La tempête fait rage au large, et la mer frappe violemment les côtes. Sous la pluie battante, au bord de la falaise, Clester affronte un trio de bandits dont la prime lui permettra d'atteindre Logue Town et d'entamer son voyage sur Grand Line. L'affaire tourne mal lorsque la foudre frappe un élément métallique qu'il fait tourner loin au-dessus de lui. Elle se répercute sur un arbre proche, qui s'effondre sur lui. Surpris, le jeune homme bascule dans le vide, et se rattrape au rebord du bout des doigts.
Des bruits de combat retentissent subitement un peu plus haut, l'affaire semble pliée en quelques instants. Les sons s'arrêtent, laissant la pluie, le tonnerre et le vent reprendre le dessus. Soudain, un silhouette apparaît au-dessus de lui. Une fille lui sourit, elle lui tend la main. Clester a instantanément confiance en découvrant ce visage juvénile. Il lui rend son sourire et bascule l'épaule pour la saisir avec sa main libre.
Sa prise lâche avec des rocailles qui s'effritent. Il tombe, tout en bas, et atterrit dans la mer glacée. La saveur de l'océan tétanise ses membres et absorbe ses forces de Fruit du Démon. L'eau s'engouffre dans ses poumons, et il s'enfonce, ballotté par les courants violents. Au bord de la perte de conscience, il sent une vraie puissance l'attraper et l'entraîner.
Le retour à l'air libre s'accompagne pour lui d'une énorme goulée d'oxygène. Il crache sel et mer, se retourne sur le sable humide et se redresse pour faire face à sa sauveuse. Derrière elle, il remarque deux personnes. Un homme à l'air austère, une femme qui présente un visage vide d'expression et des extensions mécaniques. La jeune fille arbore toujours le même sourire tandis qu'elle lui demande comme il va. En posant de nouveau ses yeux sur ce visage féminin, il sait déjà au plus profond de lui que quels que soient ses objectifs, ils seront désormais liés à la main qui l'a sortie des eaux.



« Freyja, emmène-moi jusque sur l'Île aux Etoiles, et je ferai de toi la Reine des Pirates. »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Clester Blackson

avatar

Messages : 7
Date d'inscription : 13/04/2017
Age : 19

MessageSujet: Re: Clester Blackson, un métis   Ven 14 Avr - 15:22

- Caractéristiques -



Stats

Puissance : 9
Résistance : 10
Précision : 13
Sprint : 12

Fruit du Démon : 29
__________

Points Bonus

Points de gloire : 2
Points d’infamie : -
Points de moule : -
Points de réputation : -
Points de Débileberrys : -


- Particularités -



Chiffrées

JE SUIS LE METAL HURLANT – le perso sait utiliser les canons et faire boum boum avec
Lancer précis – quoiqu’il lance, le personnage a plus de chance de toucher la cible
__________

Non-Chiffrées

Aura – le perso a des prédispositions pour développer son haki
Tatouage qui impose – les tatouages du perso influencent les personnes qui les voient
__________

Faiblesses

Vindicatif – le perso continue quand il devrait renoncer pour son propre bien
Indomptable – le perso a du mal avec les règles et les situations diplomatiques


- Equipement -



Arsenal

Deux pistolets rangés à sa ceinture
Un sabre accroché à son côté
Une dizaine de billes d'acier dans les poches
Une vingtaine de couteaux de combats dans les pans du manteau
__________

Inventaire

Zippo
Paire de bottes aux semelles métalliques
Panoplie de l'Artilleur (poudre à canon, munitions, explosifs)
__________

Munitions

Pistolets :
Balles : 28
Balles à blanc : 5
Balles incendiaires : 5
Balles explosives : 6

Explosifs :
Bombe à filet : 1
Bombe à clous : 1
Bombe à mèche : 0



Dernière édition par Clester Blackson le Sam 27 Mai - 14:43, édité 5 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Clester Blackson

avatar

Messages : 7
Date d'inscription : 13/04/2017
Age : 19

MessageSujet: Re: Clester Blackson, un métis   Sam 15 Avr - 15:37

- Style de Combat -


En tant que guerrier tribal, marin, aventurier puis pirate, Clester a eu l'occasion de s'essayer à une vaste palette d'armement. Il sait donc manier les armes de base que sont la lance, l'arc, le sabre, le fusil ou encore le pistolet. C'est dans le domaine de l'artillerie et dans l'usage de son Fruit du Démon que se situent toutefois ses véritables domaines de prédilection.

- Artillerie -

Clester est un spécialiste des armes à feu, des explosifs et des canons. Il possède donc une certaine forme d'expertise en la matière, qui se manifeste par un usage très spécifique. En accumulant de l'expérience, du matériel et des connaissances au cours de son voyage, il étoffera son panel de possibilités.

Munitions de Pistolet

Balles classiques : généralement utilisés au cours de combats de base. Ces projectiles infligent des dégâts standards.
Balles à blanc : pour bluffer. Ces munitions ne sont pas faites de plomb, mais d'un caoutchouc qui se disloque dans l'instant qui suit la détonation.
Balles incendiaires : ces balles contiennent une cavité remplie d'huile inflammable. Lorsqu'elles se logent dans la chair d'un adversaire, le plomb se sépare en générant une étincelle, qui embrase le liquide et met le feu à la cible.
Balles explosives : les plombs sont chargés en poudre à canon. A l'impact, le tir provoque une petite explosion qui dévaste une partie de la surface touchée.


Explosifs

Bombe : l'explosif de base, une sorte de grenade à mèche qui explose lorsque le feu embrase la poudre à canon qu'elle contient.
Bombe à filet : une conception originale de Clester. Non létal et destiné à neutraliser les adversaires, ce système projette un filet entravant qui enserre les membres et le corps de la cible.
Bombe à clous : une autre trouvaille de Clester. Ces petits dispositifs rangés dans une coque métallique sont conçus pour éclater quelques instants avant d'atteindre leur cible. Ils projettent ainsi une multitude de clous miniatures qui sont parfaits pour lacérer la peau et se planter dans les chairs.
Le Détonateur : une bombe artisanale surchargée en poudre à canon, qui explose à distance en actionnant un... détonateur. Explosif conçu pour ouvrir des voies et dégager des passages encombrés.

- Fruit du Démon -

Clester a mangé le Jiki Jiki no Mi, le Fruit du Magnétisme. Il a donc perdu la capacité de nager, et l'immersion dans l'eau le prive de toutes ses forces. Mais en contrepartie, il a gagné des facultés extraordinaires. Désormais, son corps réagit en présence de métal et il est en mesure de manipuler tout ce qui en contient un taux suffisant. Cela se manifeste par une multitude de facultés et d'attributs particuliers, destinés à évoluer au fil des épreuves rencontrées sur Grand Line.

Attributs

Magnétisme du Démon : Clester peut manipuler tout ce qui contient du métal en fonction de son taux de concentration et de la masse de l'objet visé. Il attire, répulse, soulève et dirige ce qu'il est en capacité d'affecter.
Manteau Magnétique : de manière passive, des flux magnétiques bercent constamment le corps de Clester. Cela signifie que les balles glissent et filent autour de lui lorsqu'elles se rapprochent trop près, et que les lames sont déviées avant d'atteindre son corps. Pour arrêter de plus gros projectiles tels que des boulets de canon, il doit bien sûr faire preuve de concentration. Il demeure par ailleurs complètement exposé aux coups physiques qui n'impliquent aucun élément métallique ou dont le contenu est éclipsé par la puissance de l'attaque. L'usage du haki peut bien évidemment passer outre.
Détection du Métal : le corps de Clester réagit en présence de métal. Il ressent sa présence autour de lui et il est en mesure de le localiser de manière approximative.
Lévitation : lorsqu'il est chaussé de sa paire de bottes aux semelles métalliques, il peut léviter et se déplacer dans les airs.
Renfort Magnétique : le pouvoir de Clester densifie la solidité et la robustesse des métaux qu'il manipule, les rendant plus résistants aux impacts, aux charges lourdes, à l'érosion ou à toute autre forme de dégradation.

Techniques de Combat

Par ici : Clester neutralise son adversaire en le désarmant. Il récupère l'arme en question en l'attirant à lui et la retourne contre son légitime propriétaire.
Magneto-Billes : une ou plusieurs billes d'acier viennent frapper la cible de Clester à toute vitesse.
Morsure du Métal : Clester projette une partie ou la totalité de ses couteaux de combat en direction de son adversaire.
Pare-Métal : en rassemblant tous les éléments métalliques dans un périmètre restreint, Clester génère un assemblage au-dessus ou autour de lui qui lui sert de bouclier contre les projectiles, les coups ou les pouvoirs qu'il ne peut pas manipuler.
Bras de Fer : Clester amasse une certaine quantité de pièces métalliques (boulons, écrous, vis, petites armes de poing ou armes blanches) traînant dans les environs, afin de recouvrir entièrement son bras. Il peut ainsi frapper plus dur et plus fort.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Clester Blackson, un métis   

Revenir en haut Aller en bas
 
Clester Blackson, un métis
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: One Pieceru :: Fluff & Fiches & Co-
Sauter vers: