CAMPAGNE DES PRODIGY - JEU DE ROLES DREAMLAND
 
AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Le Concile d'Iridium

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Modigliane Midas
Camus
avatar

Messages : 61
Date d'inscription : 10/04/2014

Dream on
essence de vie:
points d'entraînement:
0/0  (0/0)

MessageSujet: Le Concile d'Iridium   Lun 24 Nov - 1:10

Plata Denaro


Nom : Denaro
Prénom : Plata
Ancienne Fonction : Ministre de la culture
Pouvoir : Contrôle parfaitement l’argent dont son corps est composé
Âge apparent : 35 ans
Âge réel : 237 ans

Bio :
  Fille de riches notables de Kazinopolis, Plata a très vite montré des prédispositions pour les arts.
Magnant la harpe avec brlo, elle se destinait à en faire son métier. Mais elle avait un talent dépassant tous les autres : son éloquence.
  Cela incita sont père à la pousser vers une carrière politique, plus proche des valeurs familiales.
  Elle a donc commencé à travailler au ministère de la culture. À l’époque elle organisait les diverses manifestations, notamment pour les différents orphelinats de la région.
  Elle monta un à un les échelons au fils du temps, tant et si bien qu’elle finit par prendre la place de son chef lorsqu’il quitta le ministère.
  Et un jour alors qu’elle accompagnait un apprenti à un spectacle que ce dernier avait organisé pour un orphelinat. Un petit enfant d’environ 5 ans qui l’avait remarqué sur le coté de la scène se faufila pour arriver à son niveau. Il tira un pan de sa robe et lui demanda : “Pourquoi tu es pas dans le pestacle ? Tu aimes pas ça les pestacle ?
- Si pourquoi ?
- Parce que je suis sûr que ça ferait un très joli pestacle avec toi dedans.”
Puis il reparti comme il était venu et ce après qu’elle l’ait remercié l’air pantois.
  Cette instant a été un virage à 90° dans sa vie. Ayant quelques économies de coté, elle quitta son emploi & retourna à sa passion première. Son talent pour la harpe ne l’avait pas quitté et elle devient rapidement une harpiste reconnue. Elle fit notamment parler d’elle pour son concerto à trois mains pour harpe seule. Concerto qu'elle alla jusqu’à jouer à la cours du Roi du Son, consécration sans égale pour une musicienne de Dreamland.
  Elle eu une carrière aussi gratifiante qu’éprouvante. Et c’est lors d’une représentation à la Celestiafest qu’elle mit un terme magistral à sa carrière.
  Apprenant qu’elle avait mis fin à sa carrière artistique, Infinity Midas en personne lui demanda de devenir sa conseillère culturelle personnelle, puis quand la place se libéra, il la nomma ministre de la culture.
  Et même 110 ans plus tard elle n’oublie pas la phrase du petit orphelin qui lui a permis de vivre son rêve.
 
   P.S : Elle est celle qui informe régulièrement Modigliane sur la vie à Kazinopolis pendant son absence et par les décisions prise par les autres consuls.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Modigliane Midas
Camus
avatar

Messages : 61
Date d'inscription : 10/04/2014

Dream on
essence de vie:
points d'entraînement:
0/0  (0/0)

MessageSujet: Re: Le Concile d'Iridium   Mar 25 Nov - 21:49

Saam Rit


  • Nom : Rit
  • Prénom : Saam
  • Âge apparent : 40 ans
  • Âge réelle : 360 ans
  • Pouvoir : Invocateur de création en bronze (ainsi qu’en cuivre et en étain)
  • Ancien poste : Ministre de la défense de Kazinopolis
  • Bio :

  Fils d’un forgeron originaire et d’une paysanne du royaume des richesses, il a eu une jeunesse voyageant de marché en marché avec ses parents.
  Il a appris le métier de forgeron avec son père, mais le pouvoir de Saam lui a rapidement permis de le surpasser quand il s’agissait des matériaux concerné.
  Il a parcouru bon nombre de marchés pendant les 42 premières années de sa vie, vendant en compagnie de ses parents le fruits de leurs travaux. Jusqu’au jour où, alors qu’il était partie chercher le déjeuner pour sa mère, son père et lui, pendant une journée de vente au marché Carotte. Flânât dans les échoppes au risque de faire crier famine aux ventres de ses parents, on entendit une explosion, suivi d’un nuage de fumée noire montant dans le ciel de Félinia.
  Tout d’abord curieux, il entreprit de se rendre au lieu de l’accident. Chemin faisant, il se rendit compte qu’il n’était ni plus ni moins qu’entrain de faire le trajet qu’il venait de faire, mais à l’envers. Son cœur manqua un battement, il se mit à courir comme un dératé. Quand il arriva à la hauteur de la source de la fumée, il vit toute une escouade de cha'peur-pompier (pompier de Félinia) entrain d’essayer d’éteindre un stand en feu. C’était le stand familiale, Saam couru alors pour trouver ses parents. Il allait se jeter à corps perdu dans les flammes, quand il fut brusquement saisi de chaque coté et une voix fit retomber tout de suite sont agitation : “Fils !” c’était son père. Saam se retourna et le vit assis par terre, tenant son épouse tremblante dans ses bras. Le fils se mit alors à genoux et étreignit ses parents.
“J’ai bien cru vous avoir perdu, que c’est il passé ? demanda-t’il le souffle court.
- Ce qu’il s’est passé, dit une petite voix derrière lui, c’est que ton père est un héros.” Saam se retourna et vit alors un petit chat coiffé d’une couronne approcher de lui au rythme des tintement que faisait la clochette acroché au bout de sa queue.
  Saam n’avait jamais vu son visage, mais il devina de qui il s’agissait : Rafaelo Midas, seigneur du royaume Félin.
  “Vraiment désolé pour ce qui est arrivé à votre stand, mais quand votre père à plaqué au sol ce céléra, il montre un homme inconscient emmené par deux gardes, la boule de feu qu’il voulait me lancé est partie droit sur votre stand. Mais croyez moi tout vous sera remboursé au double de sa valeur.
- Merci Sir, répondit monsieur Rit en inclinant légérement la tête.
- Balivernes, merci à vous, sans vous je ne serait surement plus qu’un petit tas de cendres.
- Mais où était maman ? S’interrogea soudain Saam.
- Partie te chercher, on commencé a avoir faim. Dit le père d’un air un peu plus enjoué, les mots du roi semblait l’avoir un peu détendu.
- D’ailleurs puis ce qu’on parle de manger, ce soir vous dînerais tous à ma table.”
  Après avoir mis de coté ce qui pouvait être récupéré dans les décombres carbonisés du stand des Rit, ils se mirent en route pour le château.
  Et c’est là que la vie du jeune forgeron allée prendre un nouveau départ. Car au cour du repas le roi demanda à Saam :      “Alors comme ça jeune homme tu te destine à être forgeron ?
- Et bien, c’est familiale Sir.
- Et cela te plait-il ?
- Oui, je...
- Ce n’est pas vraiment son rêve, ininterrompue son père l’air contrit. Il voudrait devenir soldat, mais nous ne pouvons malheureusement pas nous priver de ses services.
- Oh, je vois, lâcha le seigneur l’air songeur. Et bien je pense que vous l’aurez, si bien sûr ma proposition vous interesse.
- Votre proposition ?! s’étonna le forgeron.
- Oui. Nous avons de nombreuses forges à Félinia, expliqua-t’il, et toutes ne sont pas utilisées. Si cela vous convient, nous pourrions vous installer dans l’une d’elle et les apprentis viendrais offrir leur aide contre un peu de votre savoir. Quant à toi mon garçon tu pourrais commencer ta formation militaire. Tu m’as l’air d’être un homme bon et on dit que de grande chose arrive lorsqu’un homme bon par en guerre. Bien sûr je ne souhaite pas une guerre, mais on ne sait jamais.
- Je... Balbutia Saam. Merci”
  L’accord fût passé.
  Saam Rit fût d’abord le nom d’un soldat parmi d’autre, puis au fil des années, celui d’un capitaine hors-pair et fin stratège que c’est soldat appelé “Le Penseur”, en rapport avec l’air pensif qu’il avait avant chaque bataille.
  Puis quelques 130 ans après ce dîner, il fût nommé dans la garde personnelle du roi. Lui et ses camarades sauvèrent de nombreuse fois leur seigneur, à croire que ça aussi, c’était familiale.
  Mais au bout de près de 200 ans de bon et loyaux service dans l’armée de Félinia, Saam confia au roi son désire de retourner vivre sur les terre du royaume des richesse qui l’ont vu naître.
  “Mais que vas-tu y faire, s’inquiéta le roi ?
- Sûrement reprendre le métier de forgeron. j’espère juste que je n’ai pas perdu la main.
- Non, non et non.
- Pardon ?
- Je ne peux pas t’empêcher de partir, mais je ne peut pas me résoudre à gâcher un si grand talent militaire. Même si loin de moi l’idée de dénigrer tes talents de forgeron. Laisse moi quelques jours tu veux bien ?”
  Rafaelo Midas formula donc une requête à son frère, Infinity Midas, qui prit à son tour Saam Rit comme l’un de ses gardes personnels.
  Et au royaume des richesses, peut-être poussé par un patriotisme instinctif, Saam fit des prouesses, tant et si bien qu’il devint général, puis finalement ministre de la défense.

P.S : Lors de sa vie à Félinia, on dit qu’il est passé par les mains de Crazy, mais que malgré les quelques blessures de guerre qu’il a reçu, nul n’a jamais pu voir son tatouage.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
Le Concile d'Iridium
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Film: flash des satellites du Système Iridium
» (satellite Iridium 47) Video de ce soir 09/06/09 à 10 metres de moi
» (satellite iridium) cigare lumineux 13 mai 2008 Lyon
» Iridium 32
» Que regarder en 1er

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: RP solo de Modigliane-
Sauter vers: